L'uniforme de Taekwon-Do (DOBOK)

L'uniforme est considéré comme de première nécessité à l'entraînement en vertu des cinq raisons suivantes :

  • Le port du dobok devrait installer la fierté de l'individu à titre d'adepte du Taekwon-Do;
  • Il identifie le degré de potentiel individuel dans l'éducation culturelle du Taekwon-Do;
  • Le style particulier du dobok symbolise l'héritage et la tradition spécifique du Taekwon-Do;
  • Les changements de grades et degrés, indiqués par la ceinture et par l'uniforme, créent une motivation au progrès tout en conservant l'humilité;
  • Il est extrêmement sain et pratique.

Le dobok se constitue d'une veste, d'un pantalon et d'une ceinture. La veste et le pantalon doivent être uniformément blancs et sans aucun artifice, décoration , bordure, lettrage au design superflus. Il est très important pour le porteur du dobok de le garder propre en tout temps, de la porter correctement et de le traiter avec tout le respect dû à son art.

Le 28 mars 1968, un comité d'étude de la Fédération Internationale de Taekwon-Do, après plusieurs années de recherche et d'expérimentation, vota la nécessité de modifier le dobok. Le comité désirait ardemment standardiser l'uniforme et éliminer les désavantages de l'ancien modèle, tout en se ressourçant dans la tradition de l'art et exprimer le respect dû à l'héritage historique du Taekwon-Do.

Voici la liste des principaux arguments du comité d'étude ayant contribué à la modification :

  • Il était difficile de distinguer le Taekwon-Do des autres arts martiaux.
  • La veste de défaisait souvent lors des entraînements et des épreuves sportives. Un temps précieux se perdait ainsi à replacer le vêtement.
  • Il demeurait difficile de distinguer les ceintures noires des ceintures de couleurs.
  • En déférence à la tradition, la bordure noire de la veste symbolise le vêtement blanc brodé de noir que portait la famille royale et l'aristocratie du royaume de Silla. Elles est ainsi réservée aujourd'hui aux ceintures noires.
  • Les couleurs de ceintures de l'ancien système le rendait trop limité, ne distinguant pas suffisamment les grades entre eux.
  • Il est possible de porter un t-shirt sous le dobok si l'adepte en ressent le besoin.

La veste (SANGI)

Une veste légèrement ample est considérablement plus pratique qu'une veste serrée. Puisqu'il n'y a aucune raison pratique de porter une veste étroite, on ne peut que déduire que seule la vanité justifie le désir d'en porter une. Malheureusement, beaucoup trop de débutants attachent davantage d'importance à leur apparence qu'à l'engagement discret à la perfection technique. La longueur des manches devrait atteindre le milieu de l'avant-bras. La veste elle-même devrait s'allonger jusqu'à la naissance des cuisses. L'ouverture latérale de la veste ne doit pas s'élargir de plus de sept centimètres à sa base et la bordure noire au bas de la veste des ceintures noires ne doit pas dépasser deux centimètres et demi de largeur. Il en va de même pour la ligne noire s'allongeant le long du côté extérieur de chaque manche et de chaque jambe de pantalon de l'uniforme des détenteurs du 4ième degré et plus (instructeurs internationaux).

Le pantalon (PAJI)

Un pantalon légèrement plus ajusté que celui de l'ancien modèle Coréen de l'uniforme d'entraînement est recommandé. L'ancien uniforme était trop flottant et encombrant. La longueur de la jambe de pantalon devrait se centrer entre le genou et la cheville. Une ouverture de sept centimètres peut être faite sur le côté inférieur pour faciliter encore davantage les techniques de jambes.

La ceinture (TI)

La largeur de la ceinture est de cinq centimètres et l'épaisseur de 5 millimètres. La largeur d'une barre de gradation placée à cinq centimètres de l'extrémité de la ceinture est également de cinq millimètres.

Il y a six couleurs suivant la progression de grades :

1 - Ceintures de couleur :
  • blanche - 10e Keup
  • blanche barre jaune - 9e Keup
  • jaune - 8e Keup
  • jaune barre verte - 7e Keup
  • verte - 6e Keup
  • verte barre bleue - 5e Keup
  • bleue - 4e Keup
  • bleue barre rouge - 3e Keup
  • rouge - 2e Keup
  • rouge barre noire - 1er Keup
2 - Ceintures noires débutants :
  • 1e dan
  • 2e dan
  • 3e dan
3 - Ceintures noires experts (instructeurs internationaux) :
  • 4e dan
  • 5e dan
  • 6e dan
4 - Maîtres :
  • 7e dan
  • 8e dan
  • 9e dan

Symbolisation des couleurs de ceintures

Les couleurs précédentes ne furent pas choisies par hasard : elles sont en fait profondément inspirées de la tradition. Ainsi le noir, le rouge et le bleu dénotaient autrefois les niveaux hiérarchiques de la dynastie Silla.

Ceinture blanche
Signifie la neige

La pure innocence du débutant, son ignorance face au Taekwon-Do.

Ceinture jaune
Signifie la terre

La fondation sur laquelle se base la progression en Taekwon-Do.

Ceinture verte
Signifie l'arbre

La croissance de l'adepte à mesure que se développe ce dernier par la pratique du Taekwon-Do.

Ceinture bleue
Signifie le ciel

L'immensité vers laquelle aspire la progression de l'adepte comme il peut maintenant apprécier tout le chemin parcouru dans la pratique du Taekwon-Do et ce qui reste à découvrir.

Ceinture rouge
Signifie le feu et le sang

La découverte de la puissance chez l'adepte du Taekwon-Do comme le soleil se lève dans le ciel. Le danger d'une puissance encore incontrôlée. Un avertissement à l'opposant de se tenir loin et à l'adepte d'aller de l'avant dans sa maîtrise du Taekwon-Do.

Ceinture noire
Signifie l'univers et la nuit

Le contraire de l'ignorance par opposition au blanc. Comme s'ouvre tout le Taekwon-Do devant l'adepte. L'imperméabilité de l'adepte à la peur et à l'obscurité sous toutes ses formes.