Le Taekwon-do est un art martial d'origine sud-coréenne, dont le nom peut se traduire par «La voie du pied et du poing».

Le Taekwon-do, dont le nom a été proposé en 1955 par le général Choi Hong Hi, est le fruit de la fédération progressive, à partir des années 1950, après l'occupation japonaise de la Corée, de différentes écoles d'arts martiaux coréennes qui enseignaient le karaté. Sa création et son développement sont intimement liés à la promotion du nationalisme étatique coréen. L'unification n'est cependant pas complète car deux grandes fédérations cohabitent encore, l'International Taekwon-Do Federation (ITF), qui revendique actuellement 50 millions d'adhérents, et la Fédération mondiale de taekwondo (WTF), qui a popularisé auprès de plus de 80 millions de personnes une pratique du taekwondo moins axée sur la self-défense et plus sur le sport de combat, interdisant notamment les coups de poing au visage.

Le taekwondo se distingue des autres arts martiaux, surtout dans sa forme, par le haut degré de spécialisation de ses pratiquants en techniques de coups de pieds bien plus que dans d'autres techniques, par les nombreuses protections utilisées lors des compétitions de combat ainsi que par le fait que, depuis qu'il a été inclus au programme des Jeux olympiques d'été en 2000, c’est le seul sport olympique de combat autorisant les frappes avec le pied.

Le taekwondo est un art martial d'origine sud-coréenne, qui se pratique, en général, sans armes. Son nom, taekwondo, selon la romanisation révisée du coréen, qui s'écrit à l'origine 태권도 en hangeul et 跆拳道 en hanja, et dont la prononciation A.P.I. est [tʰɛk͈wʌndo], peut se traduire par La voie du coup de pied et du coup de poing (tae (Hangul:태 hanja: 跆), frapper du pied - kwon (Hangul: 권, hanja: 拳), frapper du poing - do (Hangul: 도, hanja: 道), méthode, art de vivre, voie spirituelle)2. De cette définition découle l'idée que le taekwondo est non seulement un art martial mais aussi une manière d'entraîner son esprit et d'atteindre la maîtrise de soi par des mouvements de combat.

Le pratiquant de taekwondo est appelé un taekwondoïste (et ce, même si le terme d'origine est taekwondoin). La salle d'entraînement est appelée un dojang. Il est possible de pratiquer le taekwondo quel que soit son âge. En tant que sport, il fait travailler l'endurance et la souplesse et augmente la force physique.

Cet art martial est basé sur des techniques d'attaque où le pratiquant concentre son énergie sur « des surfaces d'impact réduites » telles que le bol du pied ou la tête des phalanges avec lesquelles il vise les points faibles de son adversaire et des technique de blocage des attaques adverses. Les taekwondoïstes utilisent des techniques de coups de pied spectaculaires, notamment retournés et sautés, dont la fréquence d'usage est caractéristique de la discipline.

C'est l'entrainement du corps et de l'esprit qui implique l’utilisation habile de coups de pieds et de poings, de blocages de déplacement et d'esquives, en vue de neutraliser rapidement une menace. Les principes des adeptes du taekwondo sont la courtoisie, l’intégrité, la persévérance et le contrôle de soi.